Une semaine en enfer

 

 

 

Le vendredi 11 mars 2011, le Japon a vécu une véritable tragédie! Ce drame a commencé par un tremblement de terre de magnitude 9 sur l’échelle de Richter. Ce tremblement de terre a émis de violentes secousses, dévastatrices dans le nord-est du Japon. Quelques minutes après le séisme, les sirènes retentissent. C’est un signal au Japon pour avertir la population de l’approche imminente d’un tsunami. Malheureusement, malgré l’avertissement donné par l’Agence météorologique japonaise tout le monde n’a pas eu le temps de se réfugier sur le toit de sa maison, le signal a été donné tardivement. En peu de temps, le raz de marée de plus de dix mètres de haut allant à une centaine de kilomètres à l’heure exterminait tout sur son passage. En somme, le tsunami a causé des dégâts considérables le long de la côte nord-est du Japon. Les préfectures de Miyagi et de Fukushima ont été principalement touchées. Privant dans la soirée des habitants d’électricité et laissant des milliers de disparus. Ce n’est pas tout… Car le tsunami a engendré un problème dans la centrale nucléaire. Causé en partie par la hauteur et la force des vagues du raz de marée.

Le lendemain, samedi 12 mars, on constate que tout est sens dessus de sous. Le tsunami a détruit une grande majorité de maisons laissant ainsi des familles sans abri, détruisant des routes, des chemins de fer, etc.
Ce n’est pas tout, l’agence de Kyodo exige l’évacuation des habitants vivants proches de la centrale de Fukushima. Parce qu’un problème est survenu au réacteur 1 de la centrale. Proche du réacteur 1, on constate du bruit et de la fumée blanche. Par conséquent, le réacteur 1 sera mis en examen.

Le dimanche 13 mars, l’Agence japonaise de sécurité nucléaire classe l’accident de Fukushima au niveau 4 sur l’échelle internationale des événements nucléaires. À cause du tsunami survenu plus tôt, on ne peut pas actionner les génératrices qui sont hors d’usage. Car, elles auraient pu maintenir le refroidissement dans la centrale.
Le premier ministre Naoto Kan s’exprime à la télévision. Il relate des faits antérieurs qui se sont produits au Japon lors de la Seconde Guerre mondiale telle que : Hiroshima, Nagasaki et des bombes au phosphore rasant Tokyo. Et depuis ces événements, celui-ci et très critique. À la suite de ses mots, Kan inquiet toute la population.

Lundi 14 mars, le président de Tepco exprime ses excuses publiquement. Qui s’en suit d’une autre explosion du réacteur 3.
Quelques employés se dévouent à risquer leur vie afin d’empêcher une autre explosion nucléaire.
En fin d’après-midi, l’inquiétude monte. Parce qu’on constate un niveau très élevé de la radioactivité. De plus, certains magasins manquent de produits.

Mardi 15 mars, le ministre Naoto Kan est furieux parce qu’on ne le prévient pas à temps de ce qui se passe.
Puis le maire de Tokyo, Shintaro Ishihara fait ses recommandations auprès des citoyens.

Mercredi 16 mars, inquiète

Jeudi 17 mars,

Vendredi 18 mars, enfin depuis quasiment une semaine, la situation vient de se stabiliser.  Des camions-citernes sont sur place, toute la journée, afin d’asperger les réacteurs pour les refroidir.

Pour conclure, le Japon a vécu une semaine effrayante. Vous souvenez-vous des tremblements de terre survenus en Haïti le 12 janvier 2010 et cette année voilà que c’est au tour du Japon avec un séisme et un tsunami.
Avec ces événements qui se sont succédés ne croyez- vous pas que la fin du monde est imminent…

Source: http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/politique/201103/18/01-4381034-japon-une-semaine-en-enfer.php

Delphine Wambo, Administratrice

Source:

Publicités

, , ,

Poster un commentaire

Les inondations à travers la Montérégie

Comme on le sait le printemps est la saison du renouveau: c’est le soleil et la chaleur qui revienne. Par contre, le printemps signifie aussi la fonte des importantes chutes de neige tombées au cours de l’hiver, ce qui entraine parfois des inondations relativement importantes. Par contre, cette année la nature s’est déchaînée et a fait déferler sur notre région des averses abondantes. Celles-ci ont fait en sorte que la crue des eaux  en ce printemps 2011 eue été désastreuse.

En effet, ces dernières semaines ont été infernales pour plusieurs résidants qui vivaient proche de la rivière Richelieu ou du lac Champlain. Plusieurs maisons et terrains ont été inondés. Environ 3 000 personnes dans les régions touchées ont été évacuées. Les régions les plus touchées étant Saint-Basile-le-Grand, Saint-Mathias, Saint-Paul-de-l’île-aux-noix et quelques autres. Ces inondations sont aussi le cauchemar de plusieurs agriculteurs qui voient leurs terrains détruits par l’eau.

Bien sûr, ceci engendra des coûts financiers important, mais la santé des citoyens est aussi menacée! L’eau des égouts étant mélangée à celle de la rivière, fait remonter les matières fécales et toutes autres choses s’y trouvant dans les rues de la ville. Or, ceci fait augmenter le risque d’attraper le tétanos et plusieurs autres maladies. Quelques cliniques de vaccination préventives ont été ouvertes à cet effet. Il y a de forts risques que lors de la reconstruction des maisons et des bâtiments les habitants se blessent avec des débris rouillés, ce qui pourrait engendrer le tétanos, et ils devraient ainsi se rendre d’urgence à l’hôpital. Un autre problème qui pourrait devenir relativement majeur est les moustiques. En effet, les maringouins se tiennent dans les petits endroits marécageux. Or, avec le passage des inondations, les régions de la Montérégie deviendra un immense marécage. Ce qui amènera surement une importante quantité de moustiques, qui comme on le sait, peuvent transmettent le virus du Nil.

Par chance, l’armé et les cols bleus de villes avoisinantes telles que Montréal, Laval, Longueuil, Sherbrooke et Brossard viendront aider les sinistrés dans cette catastrophe qui les plonge dans le désespoir. De plus, le gouvernement mettra sur pied un système de financement qui permettra aux personnes touchées d’acheter les biens qui leur sont nécessaires seulement. Aussi, plusieurs commerces sont en train de ramasser des dons pour les résidents qui ont vécu les inondations.

Ce qui est sûr, c’est que mère nature veut nous envoyer un message : les humains sont sur sa planète et si nous n’y faisons pas plus attention nous en paierons le prix. Les tremblements de terre, les tsunamis, les inondations et les feux de forêts ne sont que le début, alors essayons de ne pas empirer notre cause et sauvons la planète !

Julie Desroches, auteure
Source :

, , ,

Poster un commentaire

Mariage du Prince William et Kate Middleton

L’événement le plus attendu de l’année 2011 fut le mariage royal du Prince William et Kate Middleton, Catherine Middleton de son vrai nom. Le vendredi 29 avril 2011, le jour de la Sainte-Catherine, le Prince William et Kate se sont dit « I Wil « . La veille du mariage, Kate Middleton a passé sa dernière nuit de célibataire au Goring  Hotel. Il y avait environ plus de 1900 invités attendus au mariage. Voici quelques noms: David Beckam et Victoria ( Victoria qui a conseillé Kate sur le choix de sa lune de miel), Elton John, Guy Ritchie, Rowan Atkinson, Joss Stone. Il y avait également des personnes de famille royale venues d’Europe, de la Thaïlande et du Maroc. Le couple Sarkozy et Obama ne fera pas parties de la fête.Car Kate et William ne sont pas de futurs mariés royaux, mais seulement princiers. Comme l’exige le protocole, il ne leur permettait pas de donner une dimension politique à leur mariage. C’est pour cette raison qu’ils n’étaient pas en mesure d’inviter des hommes d’État.  Un peu avant le mariage, la Reine Elizabeth II attribua le titre de Duc et Duchesse de Cambridge. Le mariage s’est célébré en l’abbaye de Westminster à Londres. La cérémonie s’est faite le plus intimement possible. Au premier rang, on pouvait retrouver la famille du couple tandis que les autres places étaient attribuées aux invités. Lors de l’arrivée de la Reine Élizabeth II, elle fut accueil telle une reine par des trompettes. La cérémonie terminée, les mariés et leurs hôtes se retrouvèrent au Buckingham Palace.  Le Buckingham Palace qui est un lieu  de rencontre lorsque des chefs d’État sont en visite, une attraction touristique et également le lieu où se déroulent des événements en relation avec la famille royale. Là,une réception les attendait. Avant de commencer leur fête, les mariés échangerez non un, mais deux baisers sur le balcon. Le deuxième baiser ressemblait à celui du Prince Charles et de la princesse Diana lors de leur mariage en 1981. Moment tant attendu par tous. Puis plus tard, dans la soirée vers 21 h (heure d’Angleterre) une soirée beaucoup plus intime avait été organisée par le Prince Charles.
Des pièces de collection de 25 cents et de 20 dollars canadiens ont été réalisées pour ce mariage. Aussi, de nombreux fabricants anglais ont tenu à vendre quelques produits dérivés tels que : des produits alimentaires, des bonbons, des sachets de thé, des assiettes… On voit l’ampleur que ce mariage a faite. Des milliers de personnes l’attendaient. 
  Moi-même, j’étais au poste. Je me suis levée à 7 h du matin pour regarder le mariage sur internet. Ce mariage m’a vraiment fait rêvé comme d’autres jeunes filles d’ailleurs. Son rêve s’est réalisé à Kate. Elle a eu un mariage digne d’une princesse. Bien sûr, il y avait des personnes pour déranger le mariage comme Margaret Tyler, une royaliste impénitente. 

Voici un extrait du mariage Royale:

Sources:http://nouvelles.sympatico.ca/monde/nouvelles%20:%20monde%20:%20presse%20canadienne/mariage_du_prince_william_quelque_1900_invites_attendus/d701f5b8

http://www.public.fr/Dossiers/Le-mariage-du-Prince-William-et-de-Kate-Middleton/Les-news-du-mariage-du-prince-William-et-de-Kate-Middleton/Mariage-de-Kate-et-du-Prince-William-Public-l-a-suivi-pour-vous-en-live-!-36457

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/people/article.aspx?cp-documentid=156793986

Delphine Wambo, Editrice

, , ,

Poster un commentaire

Entrevue avec Stéphanie Bisson

Voici une photo de notre maman de première année

Souvenez-vous de Stéphanie Bisson, notre jeune maman de deux enfants qui était avec nous en Techniques de bureautique. Elle a partagé avec nous sa passion pour les techniques de bureautique. Elle a commencé avec nous sa première année. Malheureusement, on aura pas eu l’occasion de terminer notre session avec notre maman. Le 10 février 2011 à la fin du cours de télécommunications, Stéphanie nous annonça qu’elle nous quittait, parce qu’elle s’était trouvé un emploi au CHUS. Stéphanie était une femme énergique, fonceuse dans ce qu’elle entreprenait et toujours souriante. Elle a décidé de faire ce choix, car en acceptant ce poste elle atteindrait plus rapidement son objectif.

Via le « chat » de facebook, j’ai posé à Stéphanie quelques questions. Les voici donc,

Pourquoi t’es-tu inscrite en Techniques de bureautique?
Stéphanie: Je me suis inscrite en techniques de bureautique parce que, je voulais travailler comme coordonatrice des ressources humaines dans une entreprise de grande renommée.

Dans une grande entreprise comme le CHUS?
Stéphanie: Oui, effectivement.

Comment s’est passé ton arrivée au CHUS. As-tu été bien accueillie? Comment son tes collègues?
Stéphanie: J’ai été super bien accueillie et mes collègues ont été géniales avec moi. Ma chef-d’équipe nous salue tous les jours et elle est très compréhensive.

Quel poste occupes-tu?
Stéphanie: J’occupe le poste d’agente administrative de classe 3.

Qu’est-ce que signifie la classe 3?
Stéphanie:Ce sont des classes qui te qualifient avec ta scolarité et qui définissent ton échelle salariale.

Ces classes varient de combien d’échelon?
Stéphanie: Les classes varient de 1 à 4. La classe 1 étant la mieux payé.

Pourrais-tu me donner une idée de ton salaire?
Stéphanie: Mon salaire, se situe entre 16,04 $ et 17,89 $ de l’heure.

Quelles sont tes principales tâches?
Stéphanie: Je répond au téléphone, je donne des rendez-vous aux patients, je les accueillent quand il viennent pour leur visite et j’édite leur données démographiques.

Voilà le parcours que Stéphanie suit à présent. Elle est vraiment heureuse dans son emploi! Quelle accueille chaleureuse que ses collègues de bureaux lui ont fait. Ça fait vraiment chaud au coeur et ça donne l’envie d’aller travailler tous les jours. Avec les années d’exprérience qu’elle acquérira, elle atteindra son but. Celui de devenir coordonatrice des Ressource humaine. Je lui souhaite! Vous pouvez voir, avec l’exemple de notre camarade de classe Stéphanie qui vit tous les jours cette expérience,à quoi ressemble l’emploi d’agente administrative dans le milieu hospitalier.  Cela ne vous donne pas un avant goût de ce qui vous attend à la fin de votre DEC ? Lorsqu’on entend des entrevues comme ça, cela motive et pousse l’élève à persévérer dans son programme.

Merci Stéphanie de nous avoir fait partager les expériences que tu vis au quotidien.

Delphine Wambo, Auteure

, , ,

Poster un commentaire

Un besoin essentiel de communiquer

Les êtres humains sont très expressifs et aiment communiquer de façon rapide, claire et pratique. C’est pour cela que les télécommunications ont été inventées. Mais qu’elle est l’origine de toutes ces technologies qui ont rendu possible une quantité massive d’échanges d’information?

Tout d’abord, voici une brève description de ce que les télécommunications signifient. Elles se définissent par la transmission à distance d’information par l’intermédiaire de l’électronique et de l’informatique. Par exemple, la radio, le téléphone, la télévision et le télégraphe. Autrement dit, nous pouvons recevoir et envoyer de l’information à distance. Les gens n’ont plus besoin de se déplacer pour parler à quelqu’un. C’est très différent de la poste qui amène les lettres et les objets physiquement.

Dans des temps plus anciens, l’homme se déplaçait lorsqu’il voulait parler à quelqu’un. La communication à courte distance se faisait à l’aide de la parole ou des signaux à vue. Les besoins des gens n’ont cessé de s’accroître. Les besoins de communication de plus longues distances ont créé des télécommunications primitives, soit le tambour, les signaux de fumée, le langage sifflé et plusieurs autres. Malheureusement, ces méthodes étaient limitées par la vitesse de nos déplacements.

  • En 1790, Claude Chappe inventa le télégraphe optique qui fut le premier réseau de communications à utiliser un système qui permettait de coder l’information. Il s’agissait du premier système permettant une communication à distance.
  • Ensuite, en 1837, Samuel Morse inventa le télégraphe électrique. Celui-ci fonctionne à l’aide de signaux électriques.
  • En 1875, le téléphone fut inventé par Alexandre Graham Bell. Son invention fut créée grâce à son observation sur les lames de métal. Il s’est rendu compte que la vibration des lames crée des plusieurs son qui suivent la hauteur de la voix. Le téléphone fonctionne grâce aux vibrations transformées en énergie électrique. La communication était établie par le central téléphonique qui connectait manuellement la communication entre l’émetteur et le récepteur.
  • En 1896, la transmission des messages en codes Morse était rendue possible grâce aux ondes électromagnétiques. Cette invention se nomme la télégraphie sans fil.
  • La première station de radio fut inventée en 1918, à Pittsburgh.
  • En 1925, la télévision apparue. Bien sûr, il ne s’agit pas de la télévision que nous connaissons maintenant.
  • Il ne faut surtout pas oublier qu’en 1957, les Soviétiques ont lancé le premier satellite artificiel. Il se nommait Spoutnik.

Bref, les télécommunications se divisent en deux grandes familles, l’analogique et le numérique. Je dois avouer que l’intelligence humaine ne cessera jamais de me surprendre quant aux outils de télécommunications diversifiés. Les télécommunications ont fait beaucoup de chemin jusqu’à présent, mais croyez-moi, c’est loin d’être terminé!

Nancy Hamel
Administratrice

Source: Powerpoint sur l’historique des télécommunications du cours Télécommunications et outils bureautique

, , , ,

Poster un commentaire

Les barbarismes

Les barbarismes sont également des expressions fautives qui ne doivent sous aucun prétexte se retrouver dans un texte. Un barbarisme est un mot ou une forme grammaticale qui n’existe pas dans la langue que vous utilisez.

Ex: La rénumération de ce travailleur équivaut à son travail.

Ici, le mot «rénumération» n’existe pas. Il y a eu confusion avec le mot «rémunération» qui signifie le paiement d’un travail ou d’un service.

Nancy Hamel
Éditrice

Source: www.ccdmd.qc.ca

,

Poster un commentaire

Qu’est-ce qu’un pléonasme?

Un pléonasme ne doit jamais se retrouver dans un texte. Il s’agit d’une expression fautive. Un pléonasme signifie que l’on exprime deux fois la même idée dans une même phrase, à l’aide de deux procédés différents.

Ex: Ils sont tous unanimes concernant le vote de ce matin.

Ici le «unanimes» désigne que tout le monde ont voter pareil, il est donc inutile de préciser davantage avec le «tous», étant donné qu’ils veulent dire exactement la même chose.

Nancy Hamel,
Éditrice

Source: www.ccdmd.qc.ca

, ,

Poster un commentaire