La fondation Jean-Michel Anctil

Saviez-vous qu’un fléau alarmant  s’abat sur notre système d’éducation? Peut-être l’avez-vous deviné? Il s’agit du décrochage scolaire. Bien des jeunes perdent leur motivation rapidement lorsqu’ils doivent assimilés une panoplie d’information. Au Québec, trois enfants sur dix n’obtiendront pas leur diplôme d’études secondaires. Pour ce qui est des étudiants du niveau collégiale, trois étudiants sur dix n’ont toujours pas terminé leur programme d’études. C’est énorme! Il est de notre devoir d’agir! C’est pour cela que l’humoriste très connu, Jean-Michel Anctil, a créé sa propre fondation visant à contrer le décrochage scolaire. Elle se nomme la Fondation Jean-Michel Anctil. Cette fondation nous ouvre les yeux sur les problèmes réels qui occasionnent le décrochage. Jean-Michel maintient que la principale cause de ce fléau est le milieu socio-économique dans lequel sont élevés les enfants. Les gens plus fortuné ont de meilleurs réussites scolaires que les gens vivant dans des milieux défavorisés. Ces derniers sont plus sujets à obtenir des échecs scolaires et à décrocher.

Voici quelques faits:

  • Chaque année, environ trois étudiants du secondaire sur dix quittent l’école sans diplôme.
  • Un étudiant sur deux en milieux défavorisés, à la fin de l’élémentaire, a connu l’échec et est en retard dans sa scolarité.
  • Dans les milieux favorisés, le taux de décrochage scolaire est inférieur à 10%.
  • 21% des personnes âgées de 45 à 65 ans ont un faible niveau de lecture et d’écriture.

Voici les causes fréquentes de l’abandon scolaire:

  • Les filles et les garçons, selon le rapport d’étude sur le Décrochage et retards scolaires, abandonnent leur études principalement à cause de l’école elle-même. Cela se traduit par le manque d’intérêt, difficultés quelconques reliées à l’école. Ce rapport a relevé que le travail était l’un des principaux facteurs.
  • La grossesse et le mariage sont les causes les plus souvent répertoriées en ce qui concerne les jeunes filles.
  • La difficulté à maîtriser la langue française et les problèmes comportementaux sont la source du décrochage scolaire pour les garçon. De plus, il est prouvé scientifiquement que les garçons sont différents des filles au niveaux biologique et sociale.
  • Les jeunes abandonnent l’école pour aller sur le marché du travail afin d’acquérir leur indépendance et des biens matériels. Plusieurs privilégient une source de revenus immédiate plutôt que l’obtention d’un diplôme.
  • Le milieu socio-économique, dans lequel les individus évoluent, influence grandement l’abandon scolaire.
  • Les problèmes familiaux coïncident avec le décrochage scolaire. Autrement dit, le taux de familles à problèmes équivaut au taux de décrochages scolaires.

Bref, la Fondation Jean-Michel Anctil est là pour venir en aide à ces personnes. Son équipe et lui ont    pour objectif de prévenir le décrochage et ils peuvent aidés les gens en leur accordant des bourses d’études. Je trouve que c’est très important de soutenir les jeunes et de pouvoir les aider comme eux le font. N’hésitez pas à vous renseigner davantage au http://www.lafondationjma.org/

Nancy Hamel
Auteure

https://03telecom2011.wordpress.com/wp-admin/post-new.php

Publicités

, ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :